Nous avons 147 invités en ligne
facebook twitter favoris
ban
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités » DimaDimaRaja » Tout Le Monde En Parle » Les blessures cauchemardesques

Les blessures cauchemardesques

Envoyer Imprimer PDF

gnf1 botola maroc blessure joueur

 

Les blessures fréquentes et récurrentes des joueurs du Raja et des autres clubs marocains sont liées à la situation du football national, à son environnement technico-médical et aux joueurs eux-mêmes.

- Le football national est un football amateur teinté de quelques caractères  du football professionnel. Les équipes professionnelles anglaises, par exemple, sont appelées à jouer entre 60 et 70 matchs par saison soit plus de 100 heures de jeu sur le terrain et s'y préparent en conséquence  de manière ordonnée et scientifique. Chez nous, les équipes les plus performantes ne font pas plus que 40 matchs et ne sont pas toujours au top physiquement pour augmenter cette cadence à la suite de qualification en Coupe du Trône ou en compétitions continentales ou arabes.

On a remarqué dernièrement qu'au Fus, et malgré le turnover imposé par ou à Ammouta, les joueurs étaient complètement vidés pour tenter de poursuivre la Botola.

- La mauvaise préparation d'avant-saison due au changement de staff technique et de préparateur physique, le recrutement tardif de certains joueurs ( Aboucherouane, Lambarki, Mahdoufi etc…) et à leur condition physique défaillante en raison d'un manque de compétitions. Ces joueurs et bien d'autres sont  plus exposés  que d'autres à des blessures.

- L'âge des joueurs: Plus les joueurs sont âgés, plus ils sont exposés à des lésions musculaires ou à des élongations.

- Le remplacement tardif de certains joueurs en cours de match fait qu'ils paient les efforts fournis en 1ère période du match sachant que les blessures interviennent généralement en seconde période à cause de la fatigue ( coordination nécessaire entre le coach et le préparateur physique).

-Le mauvais traitement de certaines blessures. Le traitement doit viser 3 objectifs essentiels:
*bénéficier d'une meilleure guérison ;
*empêcher que la blessure devienne chronique
*et réduire le risque de récidive.

- D'autres facteurs peuvent être responsables des blessures. Il en est ainsi du manque de récupération, de la programmation, de l'alimentation, de l'hygiène de vie, d'un déséquilibre musculaire ou articulaire, d'un mauvais échauffement, du stress de la rencontre, des conditions de voyages et de déplacement, des conditions climatiques, ... etc

 

 
© 1997-2013 DimaDimaRaja.com - Tous droits réservés.
Plan du Site